Afrik

Portail et Forum panafricain
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la 1ere dame ivoirienne fete en l'honneur du depart de chira

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: la 1ere dame ivoirienne fete en l'honneur du depart de chira   Mar 26 Juin - 7:21

extrait d'article:

Simone Gbagbo fête le départ de Jacques Chirac
Jacques Chirac part, et ce n'est pas Simone Gbagbo qui s'en plaindra: pour la première dame de Côte d'Ivoire, le président français restera cette "araignée de l'ombre" qui a tout fait pour renverser son mari et, avec ses "réseaux", donner d'elle l'image d'un "monstre".

Dans les salons de la résidence présidentielle d'Abidjan, Mme Gbagbo affiche un sourire qui tranche avec l'image martiale de militante acharnée de la cause patriotique ivoirienne, regard fixe, maxillaires serrées et formules choc, que l'histoire récente a retenu d'elle.
L'heure est aux réjouissances, tant pour le président Laurent Gbagbo, plus que jamais au pouvoir après avoir fait la paix avec la rébellion, que pour son épouse, dont l'autobiographie, Paroles d'honneur, tirée à 6.000 exemplaires et rapidement épuisée à Abidjan, en est à sa deuxième édition.
Cerise sur le gâteau, la "France chiraquienne", sur laquelle la première dame tire à l'arme lourde, rend son dernier souffle.
"Jamais je n'aurais pensé écrire un livre un jour. Mais beaucoup de choses se sont accumulées sur moi, sur mon mari ces dernières années, beaucoup de calomnies auxquelles je devais répondre", explique-t-elle à l'AFP.
"D'autre part, Chirac est en train de partir, et les choses devaient être dites avant son départ", souligne Simone Ehivet Gbagbo, 57 ans.
(…) Derrière chaque soubresaut de l'histoire ivoirienne de l'après 2000, et notamment la tentative de coup d'Etat rebelle de 2002 qui a coupé le pays en deux, Simone Gbagbo décèle le complot des "araignées de l'ombre" menées par "la France de Jacques Chirac" qui "mériterait d'être jugée sur la scène internationale" pour ses actes en Côte d'Ivoire.
Cette pensée l'amène à s'interroger sur la réalité du bombardement de l'armée ivoirienne qui a tué neuf soldats français en novembre 2004 -- "Les corps, je ne les ai pas vus" -- ou de l'enlèvement du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer -- "Je me demande s'il a été enlevé un jour".
Elle se dit surtout "blessée" par les médias internationaux qui l'ont "diabolisée", rappelant avoir gagné "tous ses procès" contre ceux qui accusaient le couple présidentiel d'être lié à des "escadrons de la mort".
La plupart des crimes de ces années de crise, et notamment le meurtre de centaines d'opposants et d'étrangers, sont restés inexpliqués. "Dans une guerre, il y a toujours des morts. Mais pourquoi m'attribuer cette responsabilité, sans preuve, et faire de moi un monstre?".
Revenir en haut Aller en bas
http://ausujetdetout.winnerbb.com
 
la 1ere dame ivoirienne fete en l'honneur du depart de chira
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marine de pêche
» 1500 a 2000 ultra 1ere compagnie
» Avis de marché - DRAc Rhône Alpes - Grenoble (38) - cathédrale notre dame- restauration de l'église saint hugues et de la chapelle du sacré choeur - lot 2 décors peints
» Notre-Dame de Paris - Victor Hugo
» Tableau d'Honneur 1914-191-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Afrik :: ACTUALITE :: politique-
Sauter vers: